Situation
    La création de granges est la conséquence de la dispersion des terres et surtout de la difficulté du transport du foin et de la situation du site. Elle permet en outre à l'homme de s'abriter du froid  et de s'assurer une exposition au soleil. L'homme a construit sur place une maison simplifiée pour ses troupeaux et assurer les réserves de foin. Selon l'éloignement du village, on distingue deux types de construction :
    En général, la grange est incluse sur une partie de pré ou de culture, entourée de haies de frênes. Le regroupement en hameau permet ainsi de disposer de plus vastes prairies. Celles-ci sont protégées par des murs de pierres empêchant le bétail de venir pacager et de détériorer les foins.
  Les granges du Moudang sont situées à 1530 mètres d'altitude sur un plateau délimité :
    Le ruisseau du Chourrious draine les différents ruisseaux de la face Est de la vallée, dont la fontaine ferrugineuse de LA REINE où l'on découvre sa source, à vingt minutes des granges. C'est elle qui constitue principalement en hiver et au printemps son alimentation -d'où la couleur rouille de son lit jusqu'au barrage.
    Le ruisseau du Moudang a un niveau équivalent au précédent. Il ne draine pas d'eau ferrugineuse, mais une eau plus dure, contenant du manganèse. Son débit est assuré par les sources du fond de la vallée qui sourdent à mi hauteur, ayant un débit constant en toute saison. Température à la sortie d'une source mesurée en été : 3°C.


Fonction de la grange :
Ses principales fonctions : Environnement :
Son implantation est conditionnée par : Nota : Le volume du fenil donne l'étendue des surfaces à faucher (d'ou le "poids" du propriétaire).
    L'on trouve aussi des cabanes sur les estives. Elles permettaient au berger de suivre le déplacement du troupeau. D'un caractère sommaire, étroites, elles sont constituées de murs en pierres sèches, d'un toit en dalles mal jointes recouvert d'herbes et de terre. L'occupant ne peut y tenir debout. C'est un abri de fortune. Il y a plusieurs cabanes de ce type disséminées dans le secteur des pacages:
Nota :
    Le censier de 1667 signale l'existence de deux granges, ce qui pourrait confirmer la présence de deux gros propriétaires dès 1753 à Tramezaïgues.
Mais on peut penser que le début de la construction commenca dès 1401 lors de la transmission de ces montagnes au village de Tramezaygues par le comte Bertrand de Fumel.
Retour
Technique de construction