Les moulins en 1770 selon Cassini

Généralités :
    L'existence du moulin à eau à roue à palettes horizontale est attestée avant l'ère chrétienne en Illyrie (Asie Mineure). Les Romains adoptèrent la roue disposée verticalement vers le IV° siècle. Le moulin hydraulique est connu en Chine dès le V° siècle.
    Les moulins sont une source importante de revenus. Leurs constructions sont contrôlés afin qu’un « moulin libre » ne puisse concurrencer un moulin banal. L’utilisation du moulin communautaire est bien réglementée.
Avant la Révolution les roturiers, les paysans aisés ou des groupes de familles en sont les propriétaires.
Trois types de moulins :
     le moulin bannier, construit par le Seigneur. Il  en retire quelques bénéfices.
     le moulin communautaire, est affermé à la communauté, le Seigneur se réserve une part des revenus.
     le moulin bannier et indivis : le fermage est réparti entre le Seigneur et les éventuels villages associés,

La forme des moulins diffère peu des maisons du pays.
        Positions de la roue du moulin :

Nota :
    En 1810 dans les Hautes-Pyrénées, il y avait un moulin pour 115 habitants. Moyenne qui se situe en troisième position, avec le Cantal, après la Corrèze/Ardenne (100) et la Corse (105).
    Pour info : Le nom de minot, qui a fait minotier, voulait dire à l'origine moitié d'une mine, soit 39,56 litres. L’exportation de  la farine se faisait dans des barils contenant un minot et, peu à peu, c'est la farine contenue qui s'est appelée ainsi.

Scierie :
   Dans cette région où les bois de sapins dominent, on trouve des scierie à bois à demeure ou alors momentanément implantées sur les lieux de la coupe (par exemple au Rioumajou à Frédencon).


Retour à l'accueil