Généalogie :



Barthélemy Fornier, Seigneur de Moutoussé , vint, en 1782, au secours des gens d'Aragnouet "qui seraient peut-être morts de faim sans son secours journalier" frappés par la famine. En compensation il obtint la maîtrise d'exploiter plusieurs coupes de bois.

Bertrand Pierre - Dominique, élu député à la première Assemblée législative en 1791. En 1790 il fait publier "Observations sur les impôts, et notamment sur la répartition d'un impôt territorial". Pendant la Terreur il s'exila trois ans en Angleterre où il prépara son "Mémoire sur les Forêts dans les Montagnes".  En 1817 Louis XVIII lui accorda des Lettres Patentes de reconnaissance de noblesse.
En 1833 les électeurs de Vielle-Aure le nommèrent représentant au Conseil Général. Il fut Maire de la commune à plusieurs reprise (1795 - 1801 - 1830). Il fut très actif lors de l'inondation de 1834.
Il est enterré à l'église paroissiale.


Jean-Dominique frère du précédent, fut avocat au Parlement, et en 1790 élu juge au district de la Neste.

Gustave Joseph - Claire, suivit une carrière militaire. Il fut ministre de la guerre pendant un an en décembre 1848, et député des Hautes Pyrénées de 1849 à 1851.
Auteur d'une note au Roi.


Arthur Bertrand - Marie - Gaudens, se fit remarquer par son intelligence et l'amour pour les lettres. Exerça des fonctions de Sous-Préfet et Préfet.

Mathilde : c'est elle qui dirigea le patrimoine laissé par ses parents. Un sacré caractère, très intelligente et douée d'une mémoire extraordinaire, elle composa des poèmes dont certains furent couronnés par l'Académie des Jeux Floraux de Toulouse. Elle fit donation à la commune de divers terrains et de la maison familiale actuellement Mairie.
En 1884, un choc vint briser son cœur pour toujours, ainsi que ses amours et ses espérances : celui qu'elle devait épouser se blessa en descendant un escalier et mourut peu après.

Retour
De gueules, au cheval cabré accosté de deux étoiles à huit rais d'or ; au chef cousu d'azur, chargé d'une étoile d'or accompagné de deux croissants de même.

Source : J. VERDIER