Généralités :
Chaque parcelles de terrain est identifié par un nom, donné par nécessité, par goût et représente donc un point de repère propre aux activités pastorales, au relief, à la végétation ou à la géologie. Celui-ci est spécifique du lieu, de sa situation. A l'origine tous les noms avaient un sens, une fonction, une histoire. Certains ont été fixés par écrits dans les textes officiels (censier, terrier), ou transmis de père en fils. Ils furent façonnés par les dialectes, et patois locaux. Ils permettaient aux hommes de communiquer entre eux et de parler de leurs activités. Ceci  renforçaaint les liens communautaires.
Tout ces noms font partie de notre patrimoine au même titre que tout ce que nous ont laissé nos ancêtres. La disparition des activités paysannes entraînera leur oublie.
Il peut y avoir des parcelles avec une même dénomination mais facilement identifiable  par l'adjonction du propriétaire :
  • Pré d'Espieaube de Carrot
  • Pré d'Espieaube de Marou
  • Pré d'Espieaube de Fourcade.
Trois listes de lieux dits :
Retour